Ma vie de Maman

La culpabilité d’une mère

citation-sur-la-maternite-de-jill-churchill

 

Comme beaucoup de mamans, je suis une mère qui culpabilise souvent et énormément. Je culpabilise de travailler tard et de ne pas pouvoir les coucher tous les soirs, je culpabilise de ne pas faire des purées maison à la petite T, je culpabilise de crier parfois, je culpabilise de plein de choses…

En discutant avec une amie des péripéties de santé de la petite T avec encore une énième otite, je lui disais que je culpabilisais de ne pas avoir consulter plus tôt un médecin car la petite T avait au final une double otite et une bronchite… Cette amie me dit « mais ne culpabilise pas, tu es une super maman ».

Mais c’est bien sûr ! Pourquoi toujours se culpabilise, se flageller ? On a déjà assez de pression comme ça, pas la peine d’en rajouter. Oui je suis une bonne mère ! Je fais mon maximum pour eux, je me décarcasse, je démène, je stresse pour eux, je donne beaucoup. Alors stop la culpabilité !

Evidemment il y a meilleure mère que moi et mais il y a sûrement moins bien aussi. Notre société prône tellement la performance que la plupart du temps tout devient un challenge : le boulot, le couple, le sexe, les enfants, l’éducation… Basta ! Maintenant, je ne culpabiliserais plus pour rien et tout. Je serais la mère que j’essaie d’être tous les jours, la meilleure qu’il soit pour eux. Plus le temps avance, plus je me dis qu’avec mon mari, on se débrouille pas mal. Les enfants ont l’air d’être bien dans leurs baskets et bottines, ils sont équilibrés, ils s’épanouissent. N’est ce pas ça l’essentiel?

L’excellente Agnès du blog quatre enfants avait très bien écrit sur ce sujet ici.

 

35 réflexions au sujet de « La culpabilité d’une mère »

  1. Qu’elle peut nous enquiquiner cette culpabilité ! C’est une compagne bien trop collante à mon goût mais je n’ai pas encore trouvé la solution pour m’en débarrasser malgré toute la bonne volonté du monde !

    Si tu trouves une astuce, je suis preneuse !

    Virginie

    J'aime

  2. Elle est toujours là cette culpabilité et nous bouffe chaque soir une fois les enfants couchés… Et puis finalement, si on a fait de notre mieux, pourquoi culpabiliser? On est humaine, faillible! J’espère un jour réussir à la ranger au placard 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Je comprends totalement ce que tu veux dire.
    En plus de me culpabiliser pour mes enfants je me culpabilise pour mes élèves aussi… et du coup j’en rajoute une couche pour mes enfants car j’ai l’impression d’en faire plus pour mes élèves que mes enfants… jusqu’au jour où la coupe est pleine et que le doc te dit STOP et dodo comme en ce moment….
    Pourtant c’est pas faute d’essayer de souffler un bon coup.
    Je ne te dirai pas de ne pas te culpabiliser car ce serait un peu « fais ce que je dis pas ce que je fais »…. 😦

    Aimé par 1 personne

  4. Moi, je ne sais pas jouer avec lui… va vraiment falloir que j’écrive un truc là-dessus car j’en parle tous les jours en ce moment. Je sais que ce n’est pas bien, mais ayant tout le temps jouer seule quand j’étais gamine, je n’ai pas l’imagination pour jouer à 2. C’est triste…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s