Non classé

Croire en l’humanité

sante-mentale-psychiatrie-agnes-buzyn-presente-feuille-de-route-540x312

Ce que j’ai appris sur moi depuis que je suis infirmière et d’autant plus, depuis que je travaille en psychiatrie et dans le monde du handicap, c’est ma capacité à croire en l’être humain.

J’ai soigné des personnes qui ont parfois fait des choses horribles : viols, assassinats, perversion. Je les prenais en charge dans un contexte de soins puisqu’elles étaient toutes malades d’une pathologie psychiatrique.

Pour autant, j’ai toujours fait abstraction de leur passé. Bien sûr sans le nier, je repartais à zéro avec la personne. Nous pouvions tisser des liens soignant/soigné, rigoler, partager du temps ensemble, discuter de tout. Je n’oubliais pas ce qu’il avait fait mais j’ai toujours privilégié l’instant présent pour établir une relation et de ne pas se baser sur des jugements ou des représentations.

Les attitudes des soignants sont influencées par leurs représentations ce qui est normal et humain. Si je vous dis psychiatrie, vous aurez vos propres représentations liées à votre vécu, vos connaissances, vos aprioris aussi.

Lorsqu’on est soignant, on doit apprendre à faire abstraction de ces représentations et aborder la relation avec le plus d’humilité, d’empathie et non jugement possible.

Parfois ce n’est pas évident voir impossible car les sentiments personnels sont trop forts, trop difficiles. On reste des humains nous même avant tout.

J’ai toujours cru et je crois toujours en l’humanité même si j’ai été déçue parfois.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s